L’agility

L’agility est l’activité canine la plus populaire en France. Cette discipline nous vient tout droit d’Angleterre. Ce sport est ouvert à tous types de chiens. Il est nécessaire qu’il y ait une bonne complicité entre maître et chien.

L’animal franchira un certain nombre d’obstacles placés sur un parcours. Il se fiera aux commandements de son maître afin de franchir les obstacles dans le bon ordre. Il devra rester constamment sous le contrôle du conducteur.

 Avant de démarrer ce sport vous devez vous assurer que votre chien soit en excellente forme physique.

Il existe deux épreuves :

Le parcours agility 

Le parcours agility comprend différents types d’obstacles, nous y trouverons des obstacles à zones telles que la balançoire, la passerelle, la table et la palissade mais aussi des sauts tels que les haies, le pneu, le saut en longueur et le mur et enfin les obstacles de passage comme le tunnel et la chaussette.

Sur les obstacles à zone, le chien doit obligatoirement mettre au minimum une patte sur la zone de montée et de descente. Il doit rester 5 secondes sur la table.

Le parcours jumping

Le parcours jumping est essentiellement composé d’obstacles tels que les sauts,  les tunnels et slalom . La vitesse n’est pas la priorité dans ce type de parcours mais la qualité d’exécution et la complicité que dégageront les deux membres du binôme lors du passage.

En agility nous trouverons 4 catégories de chiens qui seront décrites de manière suivante :

Catégorie A pour les chiens de moins de 37 cm au garrot. La hauteur des sauts sera de 35 cm.

Catégorie B pour les chiens entre 37 cm et 46 cm au garrot. La hauteur des sauts sera de 45 cm.

Catégorie C pour les chiens de 47 cm et plus. La hauteur des sauts sera de 60 cm.

Catégorie D pour les chiens molossoïdes ou les chiens pas trop rapide tels que terre neuve, bouviers bernois, rottweiller.  La hauteur des sauts sera de 45 cm.

Une bonne relation, et de la patience seront la clé pour pratiquer cette activité ludique. Elle peut être conseillée à des chiens qui manquent d’assurance.

La remise en question est fondamentale pour éviter de faire douter le chien.

Dans le cadre de mes activités sportives je privilégie le respect de l’animal et la convivialité.