Il est difficile d’exprimer, d’expliquer la relation que nous avons ou celle que nous souhaiterions avoir avec notre chien.

Le chien possède une capacité d’adaptation importante et cela est très aidant pour les vies que nous lui avons choisies et qui sont si différentes d’une famille à une autre, si différentes d’un pays à l’autre !

Il nous observe. Il est capable d’identifier notre gestuelle, nos sourires sur nos visages, nos colères, nos joies car sa communication est essentiellement basée sur le non verbal (gestuelle, mouvements du corps) et sur le mode para verbal (autour de l’expression sonore, vocalises). Le principal mode de communication humain étant le verbal (la parole), il lui faudra apprendre beaucoup de nous pour nous satisfaire et pour répondre à nos attentes.

De notre côté, nous pensons savoir beaucoup sur nos chiens mais soyons honnêtes, il nous reste énormément à apprendre. Nous privilégions l’éducation canine dont nous avons incontestablement besoin, mais avant les apprentissages nous devrions mettre l’accent sur une bonne relation.

Pour ce faire, il faut nous rendre cohérent, lisible et ce n’est pas si simple.

Pour exemple :

  • Nous interdisons ou évitons à nos chiens d’aller sentir l’urine ou les défécations de leurs congénères car nous condamnons cette action de malpropre et pourtant… ce comportement exploratoire est naturel et fondamental pour leur équilibre.
  • Nous empêchons par la laisse à nos chiens de se soustraire à des situations anxiogènes (situations de stress). Il ne veut pas se faire caresser, il ne veut pas de contact avec ce congénère, parfois il vocalisera dans les sons aigus ce qui indique sa demande de se soustraire et pourtant nous ne lui en donnons aucunement la possibilité.

Nous devons établir (ou rétablir) une bonne communication afin de vivre une relation harmonieuse avec cet animal que nous aimons tant, quitte à nous faire aider par des éducateurs canins professionnels compétents.